Etude des polluants PE chez les embryons de poisson zèbre : apport des modèles génétiquement modifiés (transgéniques, Knock out) pour prédire les impacts toxicologiques sur la santé humaine et environnementale

Début
janvier 2019
Directeur(s) de thèse Thierry Charlier, Equipe "Transcription, environnement et cancer " (Trec), IRSET
Encadrant(s)
Résumé

Les perturbateurs endocriniens sont des molécules susceptibles d’affecter l’expression de gènes hormono-régulés dès les premiers stades de vie des organismes et conduire à des effets développementaux. Ainsi, nos travaux ont pu mettre en évidence les dérégulations de l’expression de gènes impliqués dans la biosynthèse hormonale dans le système nerveux centrale par de nombreux polluants de l’environnement au cours du développement embryonnaire de poisson zèbre (Brion et al., 2012, Vosges et al., 2012, Vosges et al., 2010, Cano-Nicolau et al., 2016). La question des impacts toxicologiques de ces polluants sur la signalisation œstrogénique centrale reste néanmoins à explorer. Cette approche implique une connaissance intime des fonctions supportées par les gènes cibles impliquées, i.e. gènes codant pour les récepteurs des œstrogènes et de l’aromatase cérébrale. Une telle approche est aujourd’hui rendue possible par l’utilisation de lignées knock-out pour les récepteurs ERs et Cyp19a1b disponibles au laboratoire. La prédiction des effets développementaux implique par ailleurs des approches intégratives combinant les analyses spatio-temporelles de l’expression des gènes cibles et des perturbations de processus physiologiques supportées par les neuro-stéroïdes. L’intégration de ces données biologiques et toxicologiques dans des modèles mathématiques (quantitative Adverse Outcome Pathway) permettra de mieux prédire les impacts (eco)-toxicologiques des perturbateurs endocriniens sur la santé humaine et environnementale (collaboration avec Rémy Beaudouin, Unité de Modélisation en toxicologie et écotoxicologie, dans le cadre du projet européen EU-ToxRisk).

Espèces modèles
Modèle biologique