Pierre BOUTEILLER

Corps (statut)
PierreB

Université de Reims Champagne-Ardenne

UFR Sciences Exactes et Naturelles
Campus Moulin de la Housse
Bâtiment 18
51100 Reims

Adresse de courriel
Liste des publications
Résumé des activités de recherches et pédagogiques

Les proliférations de cyanobactéries sont de plus en plus fréquentes à l’échelle mondiale, en lien avec l’eutrophisation des écosystèmes aquatiques et le réchauffement climatique. La surveillance des cyanobactéries et des cyanotoxines dans les eaux de surface constitue un enjeu majeur pour les autorités sanitaires. Les microcystines sont les cyanotoxines les plus couramment rencontrées en milieu naturel en France. Elles présentent un risque d’intoxications aiguës et chroniques chez l’homme, après baignade dans des milieux contaminés ou après ingestion d’eau potable ou d’organismes aquatiques contaminés. Le principal mode d’action toxique des microcystines est lié à l’inhibition de certaines protéines phosphatases, auxquelles elles peuvent se lier de manière covalente. L’accumulation des microcystines chez les organismes peut alors se faire sous deux formes : la forme libre quantifiée actuellement dans le cadre des suivis sanitaires, et la forme liée aux protéines pour laquelle il existe un challenge méthodologique. Ce projet doctoral, se situant à l’interface santé-environnement, propose d’améliorer les méthodes analytiques en investiguant d’autres approches pour rompre la liaison microcystines-protéine, notamment enzymatiques, permettant de distinguer les formes libres et liées dans les tissus de poissons. Le deuxième objectif est d’étudier la bioaccessibilité des microcystines chez le consommateur au moyen d’un système statique de digestion, ainsi que leur biodisponibilité in vitro sur des monocouches de cellules épithéliales intestinales humaines et in vivo chez un modèle vertébré, en complétant les études déjà disponibles.