Vers une meilleure compréhension des effets écotoxicologiques induits par les rejets industriels pharmaceutiques, chez les poissons sauvages chroniquement exposés

Début
octobre 2012
Soutenance
octobre 2015
Doctorant
Olivier CARDOSO
Encadrant(s)
Wilfried SANCHEZ
Résumé

L’objectif de ce travail était de proposer des approches d’études complémentaires permettant d’identifier des rejets industriels pharmaceutiques à risque pour la santé des espèces piscicoles chroniquement exposées. Après avoir décrit ce tissu industriel complexe en France métropolitaine et identifié un ensemble de rejets à ‘haut risque’ pour l’environnement, deux d’entre eux furent analysés selon une approche ‘amont/aval’. Les effets écotoxicologiques sublétaux chez les espèces (goujon ou épinoche) ont été étudiés in situ au moyen d’une batterie de biomarqueurs histologiques et biochimiques complémentaires et préalablement développés. Les résultats obtenus furent confrontés aux données contextuelles disponibles ainsi qu’aux résultats théoriques obtenus par une approche d’extrapolation des données pharmacologiques, appliquée à chaque production spécifique, afin d’étayer un éventuel lien de causalité. L’analyse des goujons n’a révélé aucune influence écotoxicologique liée au rejet ligérien, mais nos résultats semblent indiquer des perturbations biologiques complexes chez les épinoches du ruisseau Commerce, correspondant à des modifications générales documentées chez des poissons chroniquement exposés à des micropolluants. Enfin, nous nous sommes intéressés à l’interface de communication entre scientifique et législateur, afin d’améliorer la compréhension mutuelle et l’utilisation des informations scientifiques dans le cadre de la biosurveillance de ces rejets industriels.
 

Espèces modèles
Modèle biologique